Parfois notre propre maison peut cacher des surprises, pas toujours plaisantes. Voilà 10 choses que vous ne savez peut-être pas concernant votre maison.
1. Je vieillis avec chaque jour qui passe…. comme vous
Nous avons l’impression que de la brique et du béton c’est pour l’éternité….Détrompez-vous… Chaque matériel qui compose votre maison vieillit et/ou se use…d’autant plus s’il est exposé aux intempéries et/ou aux cycles du gel; dégel. Plus la maison est ancienne, plus de problèmes peuvent apparaître.
2. Je suis une «vache à lait» pour les gouvernements et je l’ai toujours été depuis l’ancien temps
La vérité c’est que l’impôt foncier constitue la principale source de revenus des villes québécoises. . Le montant de l’impôt foncier à payer est déterminé selon la valeur marchande du terrain et du bâtiment d’une part, et selon le taux d’imposition qu’adopte chacune des municipalités d’autre part. La valeur marchande des bâtiments et terrains est déterminée par les évaluations menées par 180 organismes (relevant des MRC et des municipalités locales ayant le statut de ville). Ces évaluations servent à constituer le rôle d’évaluation qui est en fait un inventaire public indiquant la valeur et l’usage des immeubles (Couturier et Gaudreau 2015).
Les municipalités québécoises relèvent entièrement du gouvernement du Québec, et sont régies selon plusieurs lois : la Loi sur les cités et les villes, le Code municipal du Québec ou la Loi sur la fiscalité municipale.
3. Je peux prendre de la valeur, mais je peux aussi la perdre
Contrairement à une certaine croyance populaire, les prix des maisons peuvent aussi descendre tout dépendamment des cycles économiques locaux et/ou mondiaux.
4. Les banques aiment me financer
Faire le test et essayer d’obtenir un prêt personnel ou un prêt pour votre entreprise ou même pour votre auto! Vous allez observer que le prêt hypothécaire vous est offert dans la plupart de cas à un taux nettement plus avantageux. À plusieurs reprises ils vont vous proposer de garantir avec votre maison le prêt si jamais vous ne pouvez pas l’obtenir directement.
Par contre les conditions qui viennent avec le prêt peuvent être plus restrictives.
5. Je suis un des moteurs de l’économie mondiale
Ici j’extrapole un peu en effet. L’industrie de la construction est un secteur d’activité important au Québec et partout dans le monde d’ailleurs. Ce constat est vrai tant d’un point de vue économique que de celui des emplois qu’elle génère. En effet, on parle d’investissements de près de 45,4 milliards $ en 2014, soit 12 % du PIB. Ce sont aussi 255 600 emplois directs générés en moyenne par mois, soit 1 emploi sur 20 au Québec, de même que des milliers d’emplois dans les autres secteurs connexes (CCQ).
6. Je suis le plus important investissement que vous allez faire dans votre vie
La plupart des gens achètent 1 maison peut-être 2 durant leur vie. Il est important de bien choisir la maison et de bien connaître ses caractéristiques pour que la maison ne devienne pas un fardeau important. Une inspection pré-achat devra vous donner l’état de la situation pour que vous soyez un acheteur averti.
7. Si vous m’achetez, vous allez être responsable de tout ce qui se passe avec moi
Eh bien, attention aux trottoirs qui ne sont pas déglacés devant votre entrée, ou aux briques qui tombent ou même aux arbres sur votre terrain. Un accident qui se produira sur votre propriété à cause d’un manque d’entretien vous rend responsable devant la loi.
8. Je peux vous rendre malade
La moisissure, le formaldéhyde, le monoxyde de carbone, le radon, la vermine les équipements de chauffage défectueux, installations électriques artisanales ainsi que d’autres problématiques peuvent vous rendre malade ou même tuer à l’intérieur de votre propre maison.
On parle même plus des chicanes entre les voisins ou des problématiques des quartiers mal aimés.
9. Je peux vous amener la paix et le bonheur
À l’inverse du point 8, vous pouvez retrouver la paix et le bonheur à la maison, surtout si la famille est complète ou en santé.
10. Je ne suis pas nécessairement un investissement de choix
Il y a beaucoup plus d’investissements profitables à chercher ailleurs que d’investir dans votre propre maison. Par exemple vous pouvez investir dans des immeubles à revenu ou dans des actions de grandes compagnies.
Pour évaluer la rentabilité de votre maison, il est important que vous connaissiez «le coût total de possession» ce que les américains nomment «The total cost of ownership».
Vous devez tenir compte des taxes, réparations, entretien, frais d’usage, électricité et même le coût du transport, pour toute la durée de votre possession.
Sauf que parfois, les bonheurs de la maison de rêve n’ont pas de prix.
Stay safe in investments!
Emil Botezatu, ing
Building Consultant
514-686-1075
inspecteur@batimentaplus.com