6 choses que vous ne savez pas sur la Thermographie infrarouge

Les inspections avec caméra thermique ont gagnés en popularité dernièrement.

La publicité autour de ces équipements le trouve extraordinaires, infaillibles même magiques.

Nous pouvons détecter avec la caméra thermique plusieurs problématiques et le tout est assez «cool» et coloré pour faire certain dire qu’on voit à travers les murs et même des vêtements.

Mais quelle est la réalité? Quel est la vérité en arrière de toute cette publicité?

 

Fait #1 – Contrairement à ce qu’on peut croire, une caméra thermique ne permet pas de voir derrière une paroi ou un obstacle.

Une caméra thermique fonctionne sur le principe de l’enregistrement des rayonnements infrarouges émis par les corps ou les objets et qui varient en fonction de leur température. Une caméra thermique est sensible aux ondes émises avec des longueurs d’onde de l’ordre de la dizaine de microns (10-5).

 

Fait #2 – Il ne faut pas confondre caméra infrarouge et caméra thermique qui n’ont pas le même champ d’application. Une caméra infrarouge, moins précise et plus limitée, nécessite un éclairage additionnel lorsqu’elle est utilisée dans l’obscurité. Elle détecte des longueurs d’onde de l’ordre des microns.

 

Fait #3 – Dans le mode infrarouge, tout ce qui possède une température au-dessus de zéro absolu (-273.15grd Celsius) émet de la chaleur. Même la glace et les objets très froides émettent des ondes des ondes infrarouges qu’on est capables de «voir» avec une caméra thermique.

 

Fait #4 – Le secret de la thermographie infrarouge réside dans la capacité du technicien d’interpréter les données obtenues. En effet les images obtenues sont souvent «altères» par des ondes non désirés ou la réfection. La vitre et/ou les objets polis reflètent les rayons infrarouges comme un miroir ce qui pourra fausser l’interprétation des informations obtenues.

Le technicien devra connaitre les bâtiments et la façon dont elles sont construits ainsi que les problématiques qui peuvent apparaître.

 

Fait #5 – Pour corriger une problématique identifie avec la camera thermique souvent des expertises destructive ou partialement destructives sont requises justement parce que plusieurs problèmes sont en arrière des murs ou revêtements et tant qu’on n’a pas vu avec nos propres yeux nous ne connaissons pas l’amplitude globale du problème (une manque d’isolant ou des problèmes de condensation peuvent conduire à des défauts de la structure des murs par exemple).

 

Fait #6 – L’inspection d’un bâtiment à l’aide d’une caméra thermique permet :

  • de visualiser les déperditions d’énergie
  • de détecter les défauts ou l’absence d’isolation
  • de trouver les fuites d’air
  • de trouver l’humidité dans l’isolation, les toits et les murs, dans la structure intérieure et extérieure
  • de détecter la moisissure et les zones mal isolées
  • d’identifier les ponts thermiques
  • de repérer l’infiltration de l’eau dans les toits en terrasse
  • de détecter les ruptures de canalisation d’eau chaude
  • de voir les erreurs de construction
  • de surveiller le séchage de la construction
  • de trouver les défauts dans les canalisations d’alimentation et le réseau de chauffage urbain
  • d’identifier les problèmes électriques
  • d’identifier d’autres problèmes comme le nid de fourmis

 

Combien ça coûte? Cela dépend du mandat. D’habitude à partir de 800$ et +

Emil Botezatu, ing

info@maitre-inspecteur.com

www.maitreinspecteur.com

514-686-1075